Ocean i3 - Cours d'été transfrontalier

2021/09/21 17:25:00 GMT+2

3ème édition des cours d'été transfrontaliers sur la valorisation et la durabilité des océans, co-organisés par Euskampus Fundazioa, l'Université du Pays Basque/Euskal Herriko Unibertsitatea et l'Université de Bordeaux.

 Curso transfronterizo Ocean i3_2021_Miramar Jauregia

Participants à l'atelier sur l'intelligence collective

 

Oceani3 a coordonné un programme de 2 jours, les 14 et 15 septembre, au Palais Miramar de San Sebastian, pour partager et promouvoir "les projets, les défis et les opportunités de l'économie bleue transfrontalière Euskadi-Nouvelle Aquitaine et sa contextualisation dans l'arc atlantique". 

Après une ouverture institutionnelle réalisée par Eva Ferreira (Rectrice de l'UPV/EHU), Olivier Pujolar (Vice-président Partenariats et territoires de l'Université de Bordeaux) et Arola Urdangarin (Directrice de l'Eurorégion GECT-NAEN), la première matinée, qui s'est déroulée en direct “online”, a été consacrée à la présentation d'une sélection de projets et d'initiatives tant au niveau territorial, régional, qu'européen, autour de l'économie bleue transfrontalière et de l'Arc Atlantique. 

D'un point de vue international, Isabelle Perret, Secrétariat général de la mer (SGMer) - qui a présenté la stratégie maritime atlantique - et Oisin Callery, chercheur au département des sciences de la terre et de l'océan - National University of Ireland Galway, qui a présenté le projet "Atlas".

Nouvel objectif global:” libérer le potentiel de l’économie bleue dans la région atlantique, tout en préservant les écosystèmes marins et en contribuant à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation de ses effets.”

Dans une perspective eurorégionale, une mosaïque de projets de recherche et d'innovation a été présentée, ainsi que les résultats des projets menés par les équipes interdisciplinaires des étudiant(e)s d'Ocean i3 en collaboration avec des acteurs socio-économiques territoriaux. 

 

Un accent particulier a été mis sur les opportunités d'emploi dans l'économie bleue du littoral transfrontalier et sur les thématiques et les compétences nécessaires à une meilleure préparation et insertion des étudiant(e)s universitaires.

 

L’ensemble des résultats de recherche et des expériences partagées, a été accueilli avec grand intérêt par le public composé d'étudiant(e)s, d'enseignant(e)s, de partenaires sociaux et du grand public.

La deuxième journée a consisté en un atelier présentiel au Palais Miramar de San Sebastian où la communauté universitaire et les acteurs socio-économiques se sont réunis pour identifier collectivement les défis de l'économie bleue, notamment ceux liés à la pollution des océans par les plastiques et les microplastiques. La carte des défis et des opportunités conçue servira de base pour inspirer les projets de l'année académique 2021-22.

Du point de vue du multilinguisme, les deux journées se sont déroulées normalement dans un climat tolérant de translangage, avec l’alternance des deux langues officielles du cours d’été transfrontalier ainsi que de l'anglais comme lingua franca et du basque dans les messages de bienvenue et l'introduction des présentations. Le respect de la diversité linguistique réaffirme la sensibilisation aux langues sur laquelle la communauté transfrontalière continue de travailler.

 

Abonnez-vous à la newsletter de Newskampus

J'ai lu et j'exprime mon consentement en acceptant la politique de confidentialité.