Joint Research Laboratory on ENVIRONMENTAL ANTIBIOTIC RESISTANCE

2019/12/06 15:00:00 GMT+1

Les infections par bactéries multirésistantes et le manque d’efficacité des antibiotiques sont une des plus grandes menaces pour la santé publique mondiale. Toutefois, même si les conséquences les plus dramatiques sont visibles dans le cadre clinique, le problème de la dissémination des résistances aux antibiotiques trouve son origine dans l’environnement.

Face à cette situation, une approche holistique (One Health) et multidisciplinaire est nécessaire pour approfondir le rôle de l’environnement dans la génération et la dissémination des résistances aux antibiotiques et contribuer ainsi à minimiser ce risque si inquiétant pour la santé de l’environnement, des animaux et des personnes.

Antibiotics

Dans ce contexte, en juin 2018, différents groupes de recherche de la communauté autonome basque ont partagé le besoin d’établir un cadre de travail où contribuer à la recherche de solutions au problème de la résistance aux antibiotiques. Il a ainsi été proposé à Euskampus de créer un Joint Research Laboratory (JRL) on ENVIRONMENTAL ANTIBIOTIC RESISTANCE au sein du pôle Territoire durable et sain.

L’objectif principal de cette initiative est de stimuler et diriger la recherche scientifique et le transfert de connaissances en rapport avec l’augmentation des résistances aux antibiotiques et le risque que cela implique pour la santé de l’environnement, des animaux et des personnes.

Le 30 novembre 2018, l’Université du Pays basque (UPV/EHU), NEIKER-Institut basque de recherche et de développement agricole et le Basque Centre for Climate Change (BC3), ont signé une convention de collaboration, à laquelle participent les groupes de recherche indiqués ci-dessous (entre parenthèses les chercheurs principaux) :

 UPV/EHU

Dép. Biochimie et Biologie moléculaire et Institut Biofisika (Itziar Alkorta)

Dép. Chimie analytique (Néstor Etxebarria)

PiE-Plentziako itsas Estazioa et Dép. Zoologie et Biologie cellulaire animale (Manu Soto)

Dép. Génie chimique et environnemental (Estilita Ruiz)

Dép. Immunologie, Microbiologie et Parasitologie (Lucía Gallego)

Dép. Biologie végétale et Écologie (Maite Lacuesta et Usue Pérez)

Dép. Pharmacie et Sciences des aliments (Luis Javier R. Barron) BC3-Basque Centre for Climate Change (María José Sanz) NEIKER-Tecnalia (Carlos Garbisu)

La présence de ces associés garantit le caractère multidisciplinaire requis par la thématique proposée. Concrètement, cela permet d’aborder la problématique de la résistance aux antibiotiques depuis de nombreux champs de connaissances, par exemple la biochimie, la biologie moléculaire, la médecine, la chimie, la microbiologie, la toxicologie, l’agronomie, la production alimentaire, l’environnement, etc. Par ailleurs, les équipes de recherche participantes ont de l’expérience dans des thématiques complémentaires importantes pour atteindre l’objectif visé par ce réseau, soit la création de savoir et de valeur pour la société dans le domaine de la génération et la dissémination de résistances aux antibiotiques dans l’environnement par le biais d’activités de recherche, d'enseignement et de vulgarisation.

Parmi les activités réalisées, (SEPT 2018-SEPT 2019) nous soulignons les suivantes

Thèses doctorales co-dirigées par des membres du JRL

Trois thèses doctorales en lien avec la thématique du JRL sont en cours mais elles ne sont pas co-dirigées.

Travaux de master co-dirigés par des membres du JRL (année universitaire 2018-2019) :

Titre : Lurzoruko bakterio komunitateetan eragindako tolerantzia oxitetraziklina dosi desberdinen aurrean (Travail de fin de master en Agrobiologie environnementale)

Étudiante : Maddi Artamendi

Direction TFM : Itziar Alkorta et Carlos Garbisu

Travaux de fin de licence co-dirigés par des membres du JRL (année universitaire 2018-2019)

Titre : Efecto del antibiótico encapsulado en nanopartículas lipídicas sólidas en bacterias Gram+ y Gram- (Effet de l’antibiotique encapsulé en nanoparticules lipidiques solides sur les bactéries Gram+ et Gram- Travail de fin de licence en Biochimie et Biologie moléculaire)

Étudiante : Eva Armendáriz Burgoa

Direction TFL : Itziar Alkorta et Lucía Gallego

Établissement : Science et Technologie, UPV/EHU

Apparitions dans la presse et à la radio

  1. María José Sanz : Entretien dans Bulevar Radio Euskadi (7 janvier 2019). 
  2. Carlos Garbisu : La Mecánica del Caracol (émission de radio), La dispersion de la résistance aux antibiotiques dans l’environnement (en espagnol) (10 janvier 2019). 
  3. Carlos Garbisu : TED Talk, Résistance aux antibiotiques : la plus grande menace pour l’humanité (en espagnol) (9 mai 2019). 
  4. Itziar Alkorta : Participation au programme « ANTIBIÓTICOS » émise le 22 décembre 2018 dans « LA OTRA CIENCIA », La Otra de Telemadrid. 
  5. Itziar Alkorta : « Neurririk gabe erabili dugu antibiotikoak », revue Argia, section Argikontra (17 février 2019). 
  6. Lucía Gallego : Entretien dans El Correo/Diario Vasco par Terry Basterra, « L’Euskadi est la deuxième communauté autonome où sont consommés le moins d’antibiotiques » (6 mai 2019). 

Zientzia Astea UPV/EHU 2018

  1. Stand « À la chasse aux superbactéries »
  2. Atelier « Chasseur de bactéries en action », au Bizkaia Aretoa en novembre 2018. 

 

Activités de vulgarisation des membres du JRL :

 The conversation « Neuf choses que le prochain gouvernement peut faire pour la science »

Campusa « Neuf choses que le prochain gouvernement peut faire pour la science », Zientzia Azoka 2019 : Mentor du travail de recherche sur les résistances aux antibiotiques d’un groupe d’élèves du secondaire du lycée de Leitza.

 

Abonnez-vous à la newsletter de Newskampus

J'ai lu et j'exprime mon consentement en acceptant la politique de confidentialité.