EUSKAMPUS BORDEAUX EGUNA 2021 et lancement d'un nouveau LTC autour de l’étude de la maladie de Parkinson

2021/11/02 09:05:00 GMT+1

 

Euskampus Bordeaux Eguna 2021 a eu lieu les 28 et 29 octobre à Tabakalera, Donostia-San Sebastián. A cette occasion, un nouveau laboratoire de coopération transfrontalière (LTC) a été présenté et labellisé : ComorPD, (Laboratory for Transborder Cooperation in Non-motor CoMorbidities in Parkinson's Disease). 

 

Le nouveau LTC ComorPD sera consacré à l'étude de la maladie de Parkinson. Plus précisément, il cherchera à déchiffrer les bases neuronales des complications motrices et non motrices causées par la maladie, à savoir les problèmes de mouvement et les altérations neuropsychiatriques, entre autres. Cristina Miguélez, de l'UPV/EHU, et Jérôme Baufreton, de l'Université de Bordeaux, sont en charge du projet. Les Laboratoires de Coopération Transfrontalière sont des structures qui permettent aux équipes de recherche du Pays Basque et de Bordeaux de travailler ensemble et d'augmenter la valeur ajoutée des résultats scientifiques. Avec ce laboratoire, le premier dans le domaine de la santé, il y a maintenant cinq LTC en activité. Les quatre autres effectuent des recherches dans les domaines de la chimie-physique à l'échelle quantique (LTC QuatumChemPhys), de la fabrication avancée (LTC AENIGME), des mathématiques appliquées (LTC Transmath) et des bétons durables (LTC Green Concrete). 

Cette année, Euskampus Bordeaux a fête les retrouvailles physiques  de sa communauté à Donostia Saint-Sébastien, à Tabakalera, dans un format revisité favorisant l’interaction et la participation active de toute l’assistance, avec un programme sur deux demi-journées, les 28 et 29 octobre.

Résumé vidéo de l'événement

L’Euskampus Bordeaux Eguna 21 a été un moment privilégié pour revenir sur les principaux défis partagés, souligner les marqueurs identitaires de cette communauté forte d’un parcours de 10 ans et mettre en commun plus de 20 projets emblématiques, fruits des collaborations transfrontalières.

L’événement a alterné séances plénières, également diffusées en streaming, ateliers participatifs – nouveauté de cette édition – ainsi que moments de rencontres sociales et culturelles. Ce format programme inédit répond à un souhait des participants des éditions précédentes: disposer d’un lieu offrant l’opportunité d’interagir dans le but de mieux se connaître, contextualiser la rencontre et continuer à tisser des réseaux de collaboration, qui en définitive reposent sur de solides relations interpersonnelles et professionnelles. Ce sont les personnes qui construisent l’avenir de la collaboration transfrontalière, et nous pensons, depuis l’organisation, qu’il est important de partager des espaces pour cette cohésion sociale multiculturelle, multilingue, transdisciplinaire.

Euskampus Bordeaux Eguna 2021_Dinamika

Sur l'image, les participants à l'atelier participatif du 28 octobre.

 

Euskampus a pour vocation de co-créer et connecter pour le bien commun et cette rencontre constitue à ce titre un moment privilégié pour mettre en pratique le fruit de la réflexion menée par la fondation depuis 2016 sur la collaboration transdisciplinaire et les éléments nécessaires pour la mener à bien. Cet espace de fertilisation mutuelle entre disciplines et projets a pris la forme d’une activité expérimentale  aux accents ludiques lors de laquelle nous avons constaté la synergie naissant entre différentes perspectives pour affronter un projet en commun. Nous sommes convaincus que la transdisciplinarité de qualité entraîne une spirale vertueuse d’apprentissage, de connexions et de nouveaux projets. 

Enfin, signalons que cette édition a compté aussi une activité ludique et culturelle avec la visite guidée du musée Chillida Leku; un musée unique, pensé comme une grande œuvre d’art à part entière. La fusion entre l’art et la nature s’y produit naturellement. Les sculptures s’intègrent dans le paysage comme si elles en avaient toujours fait partie. Dans le jardin, les hêtres, les chênes et les magnolias côtoient les monumentales sculptures d’acier et de granit du grand sculpteur basque Eduardo Chillida disposées en un dialogue parfait avec leur environnement. Un moment magique d’interaction humaine avec l’art et la nature.

Après la clôture institutionnelle, à laquelle ont participé Eva Ferreira, rectrice de l'Université du Pays basque, Manuel Tuñon de Lara, président de l'Université de Bordeaux, Ricardo Diez, directeur du DIPC, Jesús Valero, directeur général de Tecnalia, Miren Artaraz, directrice de la politique universitaire et de la coordination du département de l'éducation du Gouvernement basque, et Mathieu Bergé, Conseiller régional de la Région Nouvelle-Aquitaine, un hommage a été rendu à Manuel Tuñon de Lara qui s’est vu remettre un makila des mains de la presidente de l’UPV/EHU. Comme président de l'université de Bordeaux, il a été un grand promoteur du projet de campus transfrontalier dès son lancement et il achève aujourd'hui son dernier mandat.

"Nous devons avoir plus d'ambition, afin que la connaissance et l'innovation deviennent les véritables axes du territoire", a ainsi déclaré M. Tuñon de Lara avant d’admirer les pas de danse d’un couple de dantzaris.

Une superbe prestation de l’Orfeón donostiarra est enfin venue clôturer ces deux belles rencontres.

En savoir plus.

Voir le reportage photo.

Plus d'informations sur les rencontres annuelles Euskampus Bordeaux.

 

Abonnez-vous à la newsletter de Newskampus

J'ai lu et j'exprime mon consentement en acceptant la politique de confidentialité.